Poemes-pour-les-femmes

Reflet de ma vie en son âme Reflet de mon coeur qui s'enflamme.........

Name:
Location: Montmorency, Val d'Oise, France

Un parisien amoureux de la nature et de la richesse des contacts humains

Sunday, November 05, 2006

Et si l'on parlait un peu d'amour.......


Et si vous me parliez un peu de l'amour,
Ces images en vos coeurs sans détour,
Pudeur de vos phrases intimes,
Excès de vos corps à la prime.

Et si vous me parliez un peu de l'amour,
Voici donc vos pensées mises à jour,
Différence du senti, des élans,
Voici donc vos intimes penchants.

Sensuelle romance italienne,
Pour vous se déchaîne sans gêne,
A Naples votre âme transcende,
Vos jours et vos nuits qui s'amendent.

Divines émotions de ces hommes,
Éternel chemin qui les somme,
De changer cette bête endormie,
En humain vers le dieu de la vie.

Merveilleuse est la joie d'exister,
Propagande pour le couple exploité,
Pour vous une complainte enrouée,
Ou à deux simplement partagée ?

Engeance aux prunelles haineuses,
Pour vous ces athlètes gagneuses,
Ne peuvent recevoir une coupe,
Le sport nécessite ce doute.

Afin d'engendrer la victoire,
Afin pour les autres savoir,
Faire passer l'être aimé avant soi,
Comme une mère son fils est sa loi.

En l'alcôve fragile secret,
Ne survit qu'en un coeur enfermé,
Comme bourdonne cette chanson,
Qui dans le soleil change de son.

Fantasmes discrets, vous les cachez,
Qu'un acte érotique, vous demandez,
Plaisir égoïste, vous questionnez,
Pas d'autres desseins, vous supputez.

Comme cet auteur désire ces instants,
Envies assouvies au temps présent,
Décoincent les dires en vérité,
Annoncent plaisirs si passionnés.

Espoir millénaire au cours des ans,
Paroles d'auteurs assurément,
Défiant le sida, la religion,
Graveront la pierre, la création.

Car l'amour fait marcher le monde,
Pour un nom, Lili ou Edmonde,
Un enfant de la ville ou des champs,
Pour jamais ne plus être perdant.

Pour un dieu, un ange passant,
Pour un an ou deux mille huit cents ans,
Pour sans cesse combattre l'ennui,
Pour ces mots : j'aime...violence j'oublie...

2 Comments:

Blogger sonia said...

c'est les plus beaux poémes que j'ai jamais lu. félicitation a son auteur qui a réussi a me faire pleurer par la beauté de ces mots. bonne continuation

12:40 AM  
Blogger TAMAYA said...

Bonjour SUNDAY

Vous avez un don à la poésie bravo ils sont très beau
Amitié

10:16 PM  

Post a Comment

<< Home